Partagez

Des mots !

Un jour, je me rendrai Comte
Car désarmé et sans cristaux
Devenu un triste badaud
Un pauvre salaud
Mis au cachot.

Oh! Tristes furent mes maux !
Ce zèle m’aura mené à la honte
Celui d’être abandonné en l’île!
Là où chaque regret est : Halo

Allô ! Mais depuis plus personne
Rien d’autre que de faux échos
Un reflet sur l’eau
Des rayons peu brillants
Cela paraît si ballot

Qu’avais-je fait de par ces flots
Les ai-je au moins mérité ?
Étais-je tant idiot ?
Pour aller au tableau
Prouver que je suis le sot
Celui qui confond les mots

Un jour je serai Duc
Devrai-je dire dupe
Car muselé un peu tôt
Prisonnier de mes mots
Tout a été mis sous sceau
Me voilà pris d’assaut
Plus qu’un soubresaut

Un jour je serai conte
Je n’aurait aucune honte
J’écrirai sous les arceaux
Pas besoin de pinceau
Ou juste un pointeau :
« Légèreté d’un mémo »
Cette fois, c’est trop

Thierry Titiyab Malet 13 mai 2014,



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 14 votes