Partagez

M’enivrent tes sourires
Mélancolie lascive
Tu me retiens captive
A l’ombre de tes soupirs

Prisonnière de tes bras
Que jamais ne finisse
Lovée tout contre toi
Ce voluptueux délice

Tout en toi m’électrise
Tes caresses, tes retenues
Je fonds comme la banquise
Envolée, l’ingénue

Laisse monter le désir
Il est là, crescendo
La chambre n’est que soupirs
Puis, va, pianissimo

Avec toi, insatiable
Partage des plaisirs
Je me sens désirable
Charmée par ton sourire

Nos sens exacerbés
Tes caresses animales
Le goût de nos baisers
En cet instant crucial

Vont tout faire basculer
Plus rien n’est comme avant
Désormais, nous sommes liés.
A jamais, deux amants.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.83 sur 35 votes