Partagez

Devant la page blanche…

Dans la nuit une quête…

Un rayon de lune illumine le haut de l’escalier,
tout en haut j’aperçois une jeune femme,
aux yeux d’un bleu pâle presque blanc,
à la longue chevelure noire qui ondule sur elle,
sculptant sa figure, ses épaules, ses seins.

Elle est belle, grande,
vêtue d’une robe longue blanche moulante
et d’une traîne, presque une robe de mariée
avec son teint un peu bleuté,
cela lui donne l’apparence d’une statue de sel,
d’une madone.

Elle frissonne
brise le silence…

L’air errante, perdue,
elle descend lentement,
très lentement comme apeurée,
puis s’arrête brusquement…

Après un moment,
elle continue sa marche
lente comme une funambule
Une marche qui la conduit
jusqu’au bout du quai,
à mesure qu’elle avance
le ciel s’éclaircit
tout devient blanc…

Je respire mal…

La femme reste immobile
un long moment,
je la regarde
non je la contemple
pas une madone, une muse
oubliée par le temps …

Elle me voit
descend en bas du quai,
avance doucement,
très doucement
comme sur un miroir…

À chacun de ses pas
sur ce lac tout de glace
un grand craquement,
un bruit sourd,
les glaces cèdent
la rivière l’invite dans son lit
à traverser le miroir…

Un grand silence
la froidure cautérise la plaie du lac
comme l’on efface les mots
au tableau noir…

Dans cette nuit noire
tombe des peaux-de-lièvre
au matin tout redevient
une autre page blanche…

Michel Jetté 2017



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.67 sur 6 votes