Devant l’âtre des chantres

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Pinterest
Share On Reddit
Contact us

Devant l’âtre des chantres

Serre-moi dans tes bras j’ai besoins de ça….
Comme on sert un enfant que tu aimes…..
Serre-moi fort contre tes gorges rien que ça….
Pour me traîner dans le rêve de ton schème…

Un flux jaillit ainsi comme une sève, une onde
Devant mes yeux assoiffés je veux la pourlécher
Sur tes gorges où suinte une blancheur profonde
De tes seins comme si je voudrai les Rabâcher…

Tu me désaltère de biser à mes lèvres asséchées
Je t’enlace avec douceur m’unissant à ton plaisir.
Tu sues, tu grelotes c’est l’amour et non un pêché,
Tu t’accole à mon corps avec cœur pour me saisir.

Je te crée la bourrasque par mon souffle pesant
Par le conduit de mon cor tu te lasse à ton aise
Tu respires l’amour que tu as rêvé en te défaisant
Tu es à moi et moi aussi allongé devant la braise.
Devant l’âtre des chantres


Donnez votre note:
Veuillez vous connecter pour voter: Connexion Facebook  Connexion Email
Note du public :
5.00 sur 2 vote(s)


A découvrir aussi sur le web:

Laisser un commentaire

Pour laisser un commentaire vous devez être connecté: