Partagez

Elle se tut
C’était son libre choix ; la jeunesse
Parfois
A des accents stupides.

Vif et hardi
Le ru impétueux, fou d’envie,
Son corps
Brûlant, pleure ses braises.

Un livre ouvert
Aux pages tôt mouillées qui lui chante
L’espoir
Anéanti. Chimère.

D’ombre couvert,
Tel un défi cruel aux alarmes
Du cœur ;
Fol conquérant vandale.

Petite fleur
Est dévastée, l’aube sanglote ;
Le non
Se tait. Comment, pourquoi ?

Un autre ou lui,
La belle histoire, jacasserie…
Ailleurs,
Ici… Vaine querelle.

Qui chantera
A s’épuiser, le cri, la souffrance ?
Le froid
Engourdit l’amertume.

Le beau, le laid
Le vrai, le faux, l’absurde dilemme…
La loi
Qui souille et assassine.

Toi le plus fort
Le temps se fige, triste vertige,
Vassal
Sot de pulsions lâches.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4 sur 2 votes