Partagez

Je veux dormir sans un bruit, sans un rêve et sans un cri.

Je voudrais toute une nuit mourir petit à petit
et me réveiller matin,
un cœur neuf dans un corps sain,
un corset au creux des mains
et puis ton sourire,
serein.

Commencer une journée comme une nouvelle année :
résolutions enflammées et l’innocence d’un nouveau-né.

Je voudrais revivre à neuf…
Tu me sortirais de l’œuf et me mènerais à la teuf
où je paraderais tel un bœuf.
Mais avant cela dormir…

Dans le sommeil, les soupirs
noyés,
jetés,
puis partir, délesté, vers l’avenir.

Dormir ainsi qu’on s’oublie : sans une plainte et sans un cri.
Dormir et puis rajeuni,
revivre…
petit à petit.

Alors dans mes rêves les plus fous,
je t’embrasse dans le cou.
Je t’embrasse et puis c’est tout !

Demain, peut-être, serons nous…

de Matthieu Marsan-Bacheré



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 3 votes