Partagez

– DRôLE DE ZèBRE –

.

Quand la ville dort

La lune s’allume et appelle ses amies

Les étoiles me déposent leurs paillettes dorées

Afin d’inonder le monde de leur lumière

.

Les rues sont entrebâillées de clarté

Les ruelles sont dans la pénombre

Mon achluophobie m’empêchent d’y aller

Les quartiers ressemblent à des zèbres

.

Dois-je me guider à la boussole

Afin de les éviter à tout prix ?

Mais à force de me voir en ce miroir

Je risquerais d’être atteint de mégalomanie

.

Tant de paillettes volent encore sur la ville

Que l’on croirait de la lave d’un volcan crachée

Autant d’or distribué au cœur de la cité

Crée cette prospérité d’âmes éclairées

.

Lorenzo De Santis et fils

07/05/2018



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.89 sur 19 votes