Partagez

« D’un bout à l’autre de soi »

S’il est permis,
Dans les parcelles de chemin
Que les êtres cheminent

S’il est permis
A la croisée du chemin
De rendre un hommage
Ce serait dommage
Que je ne le prenne pas
Pour te le redonner
Afin que continue la lutte
Et le combat pour l’amitié.
La lutte et le combat
Dans toutes les contrées ou le mot liberté
Reste désiré au risque de sa propre vie.
Risquer sa vie pour activer
Cette rayonnante flamme
Qui anime tant d’âmes.

Flamme de libre vie
Flamme de liberté

La flamme qui s’exclame
C’est celle qui libère
Et donne de la joie
Du seul regard des yeux
Dès lors que les yeux la regardent
La flamme danse folle
Et emporte-les pensés
Vers ce qui d’une brindille
A fait un feu de paille.
Quel dommage pour les blés
Et toutes les forêts
Qui ont brûle des vies
De bien des êtres humains
Morts dans l’ascendance
De tous les grattes papiers
Qui nous ont fait l’histoire
Et d’une histoire à l’autre
Qu’ils mettent sous leurs pieds
Et ainsi de tout leur poids
Pesait sur les épaules
De tous ceux qui y croient.

Pesait sur les épaules
De bien des êtres humains
Qui lorsque ils se rencontrent
Souvent s’identifient
Et s’ils se reconnaissent
C’est bien sûr qu’ailleurs
Il en existe d’autres.

De tous ceux que j’ai connus
A tous ceux qui par toi
Me sont parvenus
Je rends tous les hommages
Au passage d’une femme
Que j’avais déjà vue
A l’autre bout du monde
A là croisé des chemins.

Hier c’était là-bas, l’autre.
Aujourd’hui c’est ici, et c’est toi.

Nordine CHABANE.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 4 votes