Partagez

Je voudrais m’emparer , du pinceau de l’artiste,
Pour pouvoir à mon tour teinter le ciel en rouge,
Pour barbouiller de jaune , la divine améthyste ,
Et de bleu l’ herbe folle qui sous la brise bouge.

Errant dans les allées , de ce parc magique,
Parmi les nymphéas , mon visage a tremblé,
Subi le sortilège , d ´ une flore prolifique,
S’étalant sous mes yeux au regard troublé.

J’ai humé le parfum subtil des campanules,
M’enivrant de l’odeur sucrée des strelisias,
Tout en suivant le vol gracieux des libellules,
Qui au bord de l’étang taquinent les freesias.

Débauche de couleurs d’un délire onirique,
Né de l’imaginaire , d’un peintre de génie…
Mise en scène fabuleuse au décor bucolique,
Comme morceau choisi , sublime symphonie.

En créant Giverny , comme un vivant tableau,
Vous nous avez offert un merveilleux présent,
Gigantesque expression d’un immense talent,
Votre meilleur chef d’œuvre et ultime cadeau.

Simonne Baron – EDEN MYTHIQUE
image: canvaz.com



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.25 sur 4 votes