Partagez

Tu es revenu de si loin
Au moment où je m’y attendais le moins
Il ne m’a pas fallu longtemps
Pour à nouveau, t’aimer autant.

Mais tu as dû repartir au pays des gauchos
Pour régler tes affaires au lasso.
Je t’ai attendu, maquillant mes « bobos »
Afin de pouvoir continuer notre parcours si beau.

De si longs mois à t’attendre sans savoir
Si un jour, j’allais te revoir
Unissant par un fil nos mots tous les soirs
Pour un retour rempli d’espoir.

Ce soir dans mon coeur
Tangue comme un tango
Te revoici mon bel Hidalgo
Tu es ma source de vie cowboy, voilà mes mots.

Copyright 2016
Martine BES



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.9 sur 40 votes