Partagez

Quand elle se lève le matin,
Elle se dit que ce n’est pas bien,
Mais après tout quelle importance,
Elle aime, de toute évidence.

Elle n’y peut rien et c’est comme ça,
Elle aime deux hommes à la fois.

Elle ne fait de mal à personne
Ne fait souffrir ni l’un ni l’autre,
Ils ignorent tout de l’existence,
De l’un et l’autre, quelle importance.

Elle n’y peut rien et c’est comme ça,
Elle aime deux hommes à la fois.

L’un lui susurre des mots tendres,
L’autre la couvre de cadeaux,
Elle les aime sans différence,
Et après tout quelle importance.

Elle n’y peut rien et c’est comme ça,
Elle aime deux hommes à la fois.

Elle se parfume et se pomponne,
Flâne devant sa garde-robe,
Pour l’un elle est femme distinguée,
Pour l’autre plus décontractée.

Elle n’y peut rien et c’est comme ça,
Elle aime deux hommes à la fois.

Elle frisonne à l’idée,
Que l’un ou l’autre serait blessé,
Alors elle garde le secret,
De l’adultère dissimulé.

Elle n’y peut rien et c’est comme ça,
Elle aime deux hommes à la fois.

Qui pourrait bien lui en vouloir,
Cela n’est que fruit du hasard,
Ils sont heureux, quoi de plus beau,
De trop aimer, n’est point défaut !

Elle n’y peut rien et c’est comme ça,
Elle aime deux hommes à la fois.

poème publié dans le recueil « Sentimentale »
éditions Edilivre

Tous droits réservés©Marie-Hélène COPPA



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.44 sur 18 votes