Partagez

Est apparue douce muse aux lèvres écarlates
Cligner des yeux à mes accents bafouilleurs
Cette nuit encore avec son cœur pirate
Visiter ce rêve qui m’inonde de bonheur

Cheveux au vent, sur le pont d’une frégate
ondulant de son corps aux attraits accrocheurs
Et je cède aux voluptueux relents qui m’agatent,
et ses fabuleux atours pour l’âme bienfaiteurs

Est apparue douce muse de mon cœur lauréate
Sur le pont d’une frégate arroser de fraîcheur
L’univers de mon rêve, doux instant qui colmate
Mes anciennes plaies, mes imprudentes ardeurs

Et je cède encore à ses doigts qui flattent
Ma tête qui roucoule sur son buste berceur
Et dans mon rêve je m’endors d’allure renégate
Aux exaltés frissons de son corps charmeur



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.67 sur 3 votes