Partagez

Ell’ s’appelait Solange,
Ell’ riait pour un rien,
Souvent coiffait sa frange,
D’un faux -air aérien.

Ell’ s’appelait Solange
De sa très chaude voix,
Vous ai-je fait louange ?
Surtout pas de grivois.

Ell’ s’appelait Solange…
Son cheveu, je vous dis
Qu’il était un mélange…
Tresses et bigoudis.

Ell’ s’appelait Solange,
Une belle amitié,
La douceur de l’échange,
Chez l’ami gargotier.

Ell’ s’appelait Solange,
Elle avait dix-sept ans ;
Un sacré beau challenge,
Pour mon pot’ Gaétan.

Ell’ s’appelait Solange…
Un jour lui, tôt est mort,
Une fin bien étrange,
Dans les côtes d’Armor.

Ell’ s’appelait Solange,
Elle a beaucoup pleuré,
Ell’ rêva de mésange…
Etais-je demeuré ?

Ell’ s’appelait Solange,
Moi, pris au dépourvu…
Qu’est-ce qui vous dérange ?
Je n’avais rien prévu…

Ell’ s’appelait Solange…
Ell’ me donna la main,
Un jour dedans la grange…
Et puis aussi demain…

Ell’ s’appelait Solange,
J’étais un enfant d’chœur
Je rentrais de vendanges
Et ell’ m’offrait son cœur.

Ell’ s’appelait Solange,
La p’tite bonn’ du curé,
Ell’ me prit dans les langes,
Pour faire un déluré.

Ell’ s’appelait Solange,
Elle a tout de charmant,
Même les bas orange,
Et j’en suis fort gourmand.

Ell’ s’appelait Solange…
Chimère d’autrefois,
Ell’ s’appelait Solange,
J’y pense quelquefois.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.92 sur 13 votes