Partagez

Émile

Dans cette pièce assombrit
ne laissant que la lampe de lecture
je prend la boite à chapeau
m’assois sans rien dire
me verse une coupe de vin.

J’ouvre la boite
place le couvert sous la boite
prend le voile de marié d’une main
dépose la boite vide derrière le fauteuil
sans bruit manipule le voile de marié
comme si c’était une couronne
le contemple
l’odeur réveille la passion.

Je me lève,
l’enroule autour de moi
pour m’en vêtir
qu’il m’enrobe
comme une caresse
tendre tendre
j’essuie mes larmes.

Me dirige vers la porte de sortie
dans ma tête je la vois
dépose le voile sur elle…

À ‘extérieur
on entends les bruits de la ville
Marianne
est dans l’encadrement de la porte
debout dans la pénombre
elle frotte son ventre.

Je la regarde
un bout de temps
tends la main
pour la toucher
je reste la main tendue
puis ferme le poing
tristesse
elle n’est plus là
elle était
juste dans ma tête.

Finalement
sans rien dire
je sors
ferme la porte
derrière moi
en silence
je reste là
à regarder dehors

J’entends Émile
il pleure
Je cours
monte à sa chambre
m’agenouille
devant son berceau.

Je le prends
dans mes bras
longe le couloir
m’assois au fauteuil
dans cette pièce assombrit
ne laissant que la lampe de lecture
pour éclairer mon ange.

Michel Jetté



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 4 votes