Partagez

Eric de la Brume
le 27 juillet 2016

Je suis comme la feuille
me laissant emporter
par le vent et virevoltant
là ou il me conduit.
Je suis l’instinct et la vie
La question n’est pas mon fort
Elle me tiraille, m’ irrite
et me dérange
Je n’ai ni horaire, ni règle ni obligations
et me laisse griser
par la bise du vent
qui m’emporte à son gré.
La nuit, le jour se confondent
Le vent qui souffle
ne fait pas la différence!
Et c’est mon seul maître.
Parfois il se calme
et me dépose
me laissant virevolter
et découvrir un amour de passage.
Je reste sur place un temps,
donne de l’amour un moment
avec effusion et passion
tant que le vent ne reprend pas son souffle.
Et puis, un jour,
il reprend son essor,
se remet à souffler
et je repars sans  me retourner
Il m’emporte dans son souffle
me grise quand il devient zéphyr
mon seul amour est ma liberté
le reste n’est qu’éphémère..
je suis la feuille  arrachée de l’arbre
ayant pour père le vent
qui m’emporte à son gré
laissant mes amours au sol.
Mes souvenirs s’effacent sans souci
je suis libre comme le vent
qui m’emporte
c’est mon seul maître!
Mais le vent emporte tout
sur son passage et avec le temps
finit par tout effacer
et la griserie parfois devient amère.
Mais peu m’importe!
Je suis ainsi faite!
on ne me changera point
je suis la fille du vent!

Eric de la Brume
le 27 juillet 2016



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.67 sur 6 votes