Partagez

Un fin rayon de soleil l’a tout juste éveillée,
Elle s’étire comme une chatte dans ses draps froissés,
Ses beaux yeux embrumés s’ouvrent doucement,
Elle revoit cette nuit dans son rêve son bel amant.

La magie nocturne des étoiles et de la lune,
A laissé sur elle l’empreinte d’une caresse diurne,
Comme une plume fragile a glissé sur son corps,
L’envoûtant pleinement de plaisirs encore.

Elle dépose sur son corps nu le drap de soie blanc,
Et avance telle une muse dans le rayon brûlant,
Les cheveux longs emmêlés et le visage apaisé,
Par la fenêtre voit disparaître cette ombre rêvée.

Un frisson la parcourt c’est une ultime caresse,
La muse se souvient du regard de ce rêve d’allégresse,
Douces fragrances comme un voile parfumé,
Collées à elle telle l’empreinte de son bien-aimé.

rêver rêver rêver rêver rêver rêver rêver
rêver rêver rêver rêver rêver rêver
rêver rêver rêver rêver rêver
rêver rêver rêver rêver
rêver rêver rêver
rêver rêver
rêver
….

..
.

EMPREINTE NOCTURNE © Copyright 2016 Sylvie Badi



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.64 sur 14 votes