Partagez

Il est des lieux où gisent carcasses.

Des terres avares où rien de pousse

Des bambins y crèvent pleins de crasse

quand gouvernants se la coulent douce



Il est des lieux de funèbres misères

 l’ampleur des crises tue l’innocence

Sécheresse, famine en plus des guerres

âmes attristées, condoléances



Fermer les yeux pour ne plus voir

ce galeux monde qui nous entoure

De ces endimanchés qui trouvent quoi boire

quand des enfants meurent tour à tour



Mais il y a de l’espoir,  on peut y croire

sauver ces millions de gosses menacés

et sous leurs huttes, dans leurs douars

La faim n’appartiendra plus qu’au passé

* Texte inspiré du «rapport mondial sur les crises alimentaires 2018» publié par l’Union européenne, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et   l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial des Nations unies (PAM).



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.53 sur 17 votes