Partagez

En malle de mémoire…
J’attends seul que remontent mes souvenances
J’attends paisible devant des ondées d’images
J’attends assis sur un banc de neige, l’enfance
J’attends une embellie, le calme après la rage

Envoûté je compte des boules de nacres polies
entre mes doigts roule un chapelet blanc ivoire
replace en rang de petite école mes souvenirs
que je cache dans mon île en malle de mémoire…

J’entends le vague à l’âme le roulis du temps
J’entends fuir les rires au fil des années scolaires
J’entends les réponses en chaînes présent, présent
J’entends tinter la cloche insouciante du primaire

Envoûté par une suite d’épreuves qui restent captives
sous le papier glacé que l’on observe en chambre noire
comme en tour carrousel passe le passé sur diapositives
que je cache dans mon île en malle de mémoire…

J’apprends que la vie est aussi mince que glace au printemps
J’apprends que la vibration du cristal divise le temps en cortège
J’apprends de ma mère la voix confessionnal des mourants
J’apprends la dure raison de la pâleur de son teint de neige

Envoûté par son regard aussi fixe qu’une poupée dénudée
se remémorer nos pêchés avant le confessionnal isoloir
sous un globe de verre je place de toi mère mes pensées
que je cache dans mon île en malle de mémoire…

Michel Jetté – En malle de mémoire…
image: deviantart.com



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.29 sur 7 votes