Partagez

Dans le plus solide des rochers
Je me suis taillé un dur fragment
Graver ton nom pour l’ éternité
Et y glisser le mien cependant

Sur la cime des hautes vagues
Je me suis fait bon navigateur
Pour affronter tes hontes et peur
Apaiser ton esprit qui divague

Au fond des ténèbres fauves
Tes griffes ,tes lèvres mauves
Hantent le désir rouge intrépide
Et se rit des miennes stupides

Du haut des Hilamaya à l’Everest
À tes frissons tièdes et suaves
Mes chaudes mains tiennent tête
À tes monts artificiels tes gouyaves

Au puits des plaisirs interdits
Je m’abreuve de ton suc exquis
Enivrants moments de tortures
Sensuelles , ô ma douce nature

Ma boussole a perdu son nord
Je m’ oriente par éclat de tes yeux
Maudire l ‘en…vie et bénir les cieux
Entre vile raison et mon beau tort

Je m ‘abandonne à ta destinée
À toi ma belle et folle dulcinée

A. A Anjou 2.12.2016



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 1 votes