Partagez

ENFANCE BOMBARDÉE

Pourquoi tant de haine, pourquoi tant de rage ?
Pourquoi n’ai-je pas les jeux de mon âge ?
Ma vie n’est plus que peur, fuite et carnage.
Ma ville n’est que ruines, bombes et barrages !

Tous les jours, je tremble ou je suis en nage.
Je dois être forte, avoir du courage,
mais je suis enfermée, comme mise en cage,
les uns sur les autres, la peur en partage.

Certains veulent qu’on reste, qu’on serve d’otages,
d’autres nous bombardent sans crainte des dommages.
On a voulu partir avec nos bagages,
mais des engins de mort ont bloqué le passage.

Quand cessera enfin ce mortel tapage ?
Reverrai-je un jour mes amis de la plage ?
Sous les tirs, les gravats, s’effacent les images
de ces bonheurs passés devenus des mirages !

De quel sombre complot sommes-nous les rouages ?
Qui tire les ficelles ? Où sont passés les sages ?
Entendent-ils mon cri à travers les nuages 
de poussière et de sang qui couvrent nos rivages ?

Y a-t-il un espoir qu’enfin on nous soulage
du poids que font, sur nous, peser tous ces sauvages, 
que sorte par miracle de tous ces verbiages,
le moyen d’arrêter ces vils mitraillages ?

À vous , amis-humains qui lisez ce message,
vous qui avez un cœur et qui en faites usage,
merci de partager à votre entourage
que je compte sur tous pour qu’on nous dégage !

Chantal Fruit
19 décembre 2016



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 7 votes