Enfant de Verre

enfant de verre
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Pinterest
Share On Reddit
Contact us

Enfant de verre!

Assis plus loin, sans en avoir l’air
Je m’amuse un peu à te distraire
Tout simplement en brassant l’air
Des gestes idiots, aux pas militaires

Et puis lentement ton sourire s’éclaire
Je ne me lasse d’admirer l’eau claire.
Attendri, devant cet enfant de la mer
qui m’éclabousse par de petits revers

De gouttelettes jetées tout en travers
Arriveras-tu un beau jour à les parfaire
Puis gentiment de ton regard de verre
Tu renvoies au loin toutes mes misères

Aujourd’hui le ciel est azuré et si clair !
Pas un nuage ne parviendra à le défaire
Je puise en toi, mon amour, et cet air !
Cette envie de vivre, ce besoin de plaire

Toi mon enfant, toi mes rêves de père !
Tes petits rires sonnent tels les éclairs
Pour toi, je passerai des jours à refaire
Rien que pour toi, un monde imaginaire

Allongé là-bas dans cette écume amère
Tu me fais tant oublié cette vie éphémère
Mon enfant de verre, mon sang, ma chère
Par toi, je suis si grand, de toi je suis fier

Grâce à toi le temps qui s’écoule sur terre
Me donne l’impression d’être comme l’air
Léger comme la brise sur le bras de mer !
Heureux de t’avoir en mes bras austères

…/… Thierry Titiyab Malet 21 octobre 2010,


Donnez votre note:
Veuillez vous connecter pour voter: Connexion Facebook  Connexion Email
Note du public :
4.59 sur 39 vote(s)


A découvrir aussi sur le web:

45 commentaires

  1. Merci Nonna!

    L’enfance reste encore cette partie de nous que nous devrions protéger :
    Le silence fait face aux profits, les profits allant détruire nos propres objets
    Nous ne pouvons nous taire quand notre monde se trouve en ce danger !

  2. Nous sommes toutes et tous poètes de part nos volontés d’accomplir des miracles
    Nous nous donnons le temps pour les autres, nous nous exerçons sur cet oracle !

    1. Tu avais raison Thierry, de m’inviter à participer
      J’éprouve un réel plaisir à côtoyer de grandes plumes , sans penser les égaler ….. et puiser la beauté et la force des écrits …..
      J’éprouve le plaisir de partager ce « petit-moi » qui ose s’envoler !!

  3. C’est clair , ce poète sait y faire : les mots y sont et la manière , et aujourd’hui le soleil est là pour vous plaire .

  4. Un poème émouvant. J’aime beaucoup. J’aime aussi votre commentaire : « Nous sommes toutes et tous poètes… ». Combien se le révèle un jour ou l’autre, se découvrant avoir en soi des trésors qui ne demandaient qu’à s’exprimer par la plume et le cœur. Bravo à vous. Que votre poème atteigne son mérite qui vaut bien les premières places.

    1. Patrick, Ton commentaire me touche comme m’ont touchés ces mots inscrits de manière poétique! Merci mon cher. :)

    2. PG Léger, je ne sais plus si je vous ai remercier de manière personnelle pour votre souhait et pour ce commentaire qui m’a touché( j’ai été un peu étourdi semble-t-il ! MERCI

  5. Très belle photographie si quelqu’un voulait m’explique en quelques étapes simples comment chercher les photos j’en suis totalement incapable. Merci

    1. Bonsoir Robert.
      Tout d’abord il vous faut avoir des photos sur votre ordinateur sur lequel vous pouvez sélectionner celle que vous aurez choisie en cliquant sur « parcourir » tout en bas de la page, au moment où vous voulez publier votre poème.
      Lorsque vous cliquerez, une petite fenêtre s’ouvrira et vous ne serez peut-être pas au bon endroit. Il vous faudra probablement, par l’entremise de cette option, rechercher cet endroit où se trouve votre photo.
      Dommage que je ne puisse pas vous transmettre des captures d’écran qui auraient certainement plus parlant.
      Je vous souhaite une bonne soirée.

  6. Quel poème sublime!!! Je suis papa et je peut vous dire que y a rien plus fort que l’amour que peuvent porter les parent pour leurs enfants.
    Merci poète pour cette oeuvre

  7. Bonjour Michel, Je suis touché par votre commentaire qui me va droit au coeur. Être père (parents) demande beaucoup d’abnégation de soi mais quel bonheur quand on se trouve en famille (enfants, petits-enfants!) Merci

    1. Je suis désolé de n’avoir pas pris le temps de te répondre ma chère Coco ljahman! Merci de ce délicieux passage

  8. Quand la vérité est belle , rien ne ternit son miroir. Les gens très âgés remonttent en enfance …Et leur coeur bat là ou il n’y a pas d’autrefois
    Bravo Thierry

    1. Bonjour Patrick pp, Je viens tout juste de lire ton commentaire et tu me vois navré de ne pas t’avoir répondu. Merci beaucoup de ton appréciation

Laisser un commentaire

Pour laisser un commentaire vous devez etre connecté: