Partagez

Enfant de verre!

Assis plus loin, sans en avoir l’air
Je m’amuse un peu à te distraire
Tout simplement en brassant l’air
Des gestes idiots, aux pas militaires

Et puis lentement ton sourire s’éclaire
Je ne me lasse d’admirer l’eau claire.
Attendri, devant cet enfant de la mer
qui m’éclabousse par de petits revers

De gouttelettes jetées tout en travers
Arriveras-tu un beau jour à les parfaire
Puis gentiment de ton regard de verre
Tu renvoies au loin toutes mes misères

Aujourd’hui le ciel est azuré et si clair !
Pas un nuage ne parviendra à le défaire
Je puise en toi, mon amour, et cet air !
Cette envie de vivre, ce besoin de plaire

Toi mon enfant, toi mes rêves de père !
Tes petits rires sonnent tels les éclairs
Pour toi, je passerai des jours à refaire
Rien que pour toi, un monde imaginaire

Allongé là-bas dans cette écume amère
Tu me fais tant oublié cette vie éphémère
Mon enfant de verre, mon sang, ma chère
Par toi, je suis si grand, de toi je suis fier

Grâce à toi le temps qui s’écoule sur terre
Me donne l’impression d’être comme l’air
Léger comme la brise sur le bras de mer !
Heureux de t’avoir en mes bras austères

…/… Thierry Titiyab Malet 21 octobre 2010,



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.57 sur 40 votes