Partagez

Dame belle insaisissable nature
Aux couleurs vives tatoués
Souviens toi que par le passé
Cette Matineuse de Voiture

À tue-tête Ronsard t’a chantée
Comme eux je suis épris de toi
Avec tendresse et peu de vanité
Je suis de ton corps tout émoi

Dis-moi donc divine beauté
Pourquoi cette nuit pour qui
Traines-tu en mariée ces bijoux
Précieux en guenilles d’un fou

Experte sous nos yeux éblouis

Strip teaseuse en dévotion
Exorcisant nos viles passions
Nos envies voyelle démoniaque
Sous trichant sous ce masque

Te voilà donc tu te dénudes
Sublime Déesse des Atlantides
Épris écorchés sont nos maux
Pleurs de Priam coquin héros

Comme lui regrettant sa belle Hélène
Devant ton silence je perds mon haleine
La Guerre de Troie éclate en moi
Rouge telle tes feuilles de soie

Treuils sous ta lumière écarlate
Mon âme prairie verdoyante jadis
En cet automne de ma vie plate N’est hélas que décevant ennui .

A. A Anjou 10.11.2016



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4 sur 3 votes