Partagez

ENSORCELÉ ÉTOILÉ
Entend le chant des mages,
se dispersant vers chacun des astres.
Balayant du fond des âges
la poussière des ères,
jusqu’à ces sombres souvenirs.
Sous la lune lovée au-dessus de notre empire.
Une flamme s’illuminera.
Un cavalier au cœur fort,
forgera la puissance.
Loin des rives lumineuses.
Porteur d’espérance,
vers les temples liturgiques,
ou enfin la destiné redeviendra féérique

Chérubin,
accordez cette lueur.
Menez cette douce brillance
des époques lointaines, or de toute fureur.
Pour ainsi suspendre,
les astres au-delà de l’éther.
Les portés or de ces terreaux d’horreurs.
Célestin,
balayez ces larmes d’âmes.
Laissez des étincelles
sur ces fleurs de drames.
Aspergez ces foyers de vos perles,
votre amour ancestral.
Souverain
des plus haut perché de l’éternelle.
Sublime divin,
aux creux de ces roses de cathédrales,
bénissez ces essences de votre présence.
De votre infini matin.
Li



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.68 sur 44 votes