Partagez

Érubescence .
Comme l’automne
Mon cœur monotone.
Les feuilles s’envolent
Arbres rouges sur tout le pôle
De l’ hémisphère nord
C’est une bataille corps à corps

Les branches pleurent d ‘être nues !
Les feuilles écarlates refusent cette vue!
Le vent les emporte
Elles rejoignent la cohorte…
Les souffles de pluie vainqueurs
L’hiver sera à l’heure !

L’automne :panorama pour les yeux
Mais les forêts peinent sous les cieux !
Les racines s’agrippent pour ne pas mourir
Comme mon cœur crie et veut sourire !
Feuilles orangées ou rouges de sang
Les empreintes d’amas pourrissant

Au pied des arbres gémissants
Les bûcherons sont déjà ruisselants
Ranimer les flammes des cheminées
Car le froid s’est installé !
Mon visage larmoyant
Se réchauffera souriant

Car la vie est une ronde d’amour de saison
Automne : amour en tourbillon
L’hiver : soirées enneigées pleines de finesse !
Avec le printemps …Amour de promesse.
L’été de nuits de caresses!
Et ici la chaleur tout en liesse

Évacue ma tristesse en érubescence
Tout en transparence !
LUCYE RAYE



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.82 sur 22 votes