Partagez

Un jour j’ai vu pousser la vigne
c’était sans aucun doute un signe
mais qui peut encore être digne
de boire le vin de l’abondance
quand emportées par la violence
tant de mains sèment la souffrance
et que se déchaînent
partout des liens de haine
aux quatre coins de nos frontières
versant du sang dans les rivières .
Pourtant dans ce monde volcanique
où certains jouent à l’élastique
s’allument des plumes magiques .
D’un nouvel élan d’espérance
on voudrait qu’enfin cela change
et que ne meure plus l’innocence
on ne peut vivre d’indifférence
lorsqu’un matin la forêt flambe .
Ne gardons pas nos portes closes
parfumons l’univers de roses
alors que François dans sa blanche robe
lance un appel du fond du coeur
implorant de toutes ses cloches
Dieu et notre Seigneur
et il supplie tous les hommes
de ne plus mordre dans la pomme
et de tisser dans leur coeur
un rayonnant bouquet de fleurs
afin qu’un jour sous le soleil
l’humain partage son miel
que les enfants retrouvent le sommeil
dans des rêves qui les émerveillent
et que les êtres oublient la soif de l’argent
en renouvelant leurs sentiments .



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 13 votes