Partagez

J ‘ouvre les yeux mi clos
L’Esprit comme l ‘enclume
Lourd s’ envole vers le chaos
Une femme serre son amant
Une veuve gemit tel un enfant
Le ciel vert s ‘obscurcit soudain
De noiceur
Une ombre un treillis
En atour
Luit au clair de lune
Opaque
Un taxi s ‘arrete: un char
L ‘ombre fuit en éclair sans voir
Autour ,sans dire au revoir!
Elle est pressée :un rendez vous
L ‘attend avec les atrocités
Et le sang?
L’horreur avance ;la peur enfile un
Masque à gaz; des têtes tombent
Roulent des cous sous la fumée
Dans les airs chutent comme
Des drapeaux blancs.
On agite ,on s’ agite ;
L’ombre tient à la mort tête rasée
Rafales de mitraillette
Enfants tombant sous les balles
Assassinés
La pluie arrose les
Cadavres d ‘essence:
L’heure du Nucléaire a-t-elle
Sonné le glas …?
Envahit Bernes puis Varsovie
L ‘ombre jette son arme, s’ habille
De larmes aux portes du désert
Le monde, le néant
Sa mère le rejoint.
Ensemble enfin juste un momemt
Pleurent chaudement
Ensemble le déclin de l’ humain
Programme exécuté
La paix tend ses deux mains
Hélas
Le vase ne peut etre recollé
Le monde devenu fou s’ enhardi
À soumettre dans son sillage
La paix
Travestie la vie
Je sombre dans mon rêve
Vert et blanc
Mon esprit rougi
De sang
À. A 19.11.2014
Saint- Laurent



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
3.5 sur 2 votes