Partagez

Je n’ai rien désiré d’autre
Que de l’identifier à l’amour
Ce mystère…d’y penser
j’en éprouve une confusion heureuse
Et je prie
Prière de moi… nue dans le miroir
Vêtue d’une soie transparente
Qui attend
Qui attend que l’amour s’accomplisse
Sa voix comme charnelle
Son visage penché sur moi
Sa main qui glisse vers mon épaule
Sa bouche qui cherche ma bouche
Il est l’amour qui se coule en moi
Dans un bercement sans fin
Ses mains qui jouent autour de ma chair
Et me dénudent
Son souffle qui glisse
…Jusqu’à mon sein
Et je m’endors fondant de délices
Demandant pardon a la nuit..
FranceB2016



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.25 sur 4 votes