Partagez

Comme l’Amour est puissant,
Quand il entre en coup de vent,
Balayant tout notre présent,
Pour mettre notre vie en suspens.

Comme l’Amour est ravageant,
Tel un cyclone tout emportant,
Les quiétudes de nos jours coulants,
Pour en faire des nuits soleil levant.

Comme l’Amour est indécent,
De mettre à nu nos sentiments,
Et de nous habiller de cœur vaillant,
Pour celle qui fait de nous amant.

Comme l’Amour est envahissant,
De prendre possession de notre temps,
Et en faire des moments émouvants,
Pour céder à son charme envoûtant.

Comme l’Amour nous tient cruellement,
Lançant ses assauts inlassablement,
Jusqu’à nous faire tomber d’épuisement,
Devant ses langueurs de tourments.

Comme l’Amour est grisant,
Qui nous entraîne tourbillonnant,
Dans son monde enivrant,
Fait d’élans nous transportant.

Comme l’Amour est épuisant,
Quand Il nous prend, nous dévorant,
Toute notre énergie se consumant,
Dans son feu tout-puissant.

Comme l’Amour est poignant,
Quand Il nous émeut dans l’instant.
De tout petit on devient grand,
De minuscule on devient géant.

Mais je veux que tu saches, Ô mon Amour,
Que de tous ces orages, qui percent mes jours,
Ont provoqué en moi ce coup de foudre,
Quand j’ai vu l’éclair de tes yeux me dissoudre.

copyright@PGL Pierre-Gilles Léger 15.06.2014



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.86 sur 7 votes