Partagez

Vacillant par dessus de nos têtes
D’un abri, ils partent à la conquête
Comme dirait-on des étincelles
Ils s’en vont chercher un nouveau ciel

Leur plumage embellissant la nature
Avec une parfaite bigarrure
Ce merveilleux tableau
Ce sont bien les oiseaux

On les voudrait des ‘‘habitants de l’air’’
Pourtant, ‘‘étincelles de la nature’’
C’est ainsi que je nomme ces créatures
Qui, à la beauté du monde, sont chères.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.25 sur 4 votes