Partagez

L’aube se lève à l’horizon

La nuit va bientôt partir

La lumière aura bien raison

Des ténèbres obscures

.

.

Peu à peu elle reprend ses droits

Et étale son voile lumineux

Avec une douceur de soie

Elle remplie d’espoir les lieux

.

.

La vie renaît sous ses rayons

Réfléchis par la rosée

Et la nuit s’en va en les voyant

Avec son mensonge brisé

.

.

Que restera-t-il de son héritage ?

Sans doute beaucoup de torts

Et un éternel ombrage

Pour entretenir les remords

 .

.

Le jour se lèvera bientôt

J’espère qu’il ne sera pas court

Ou qu’il repartira aussitôt

Pour un long séjour

.

.

Seulement espérer ne suffit pas

Et pour vivre en lumière

Il faut garder droits ses pas

Pour que s’exsaucent nos prières

.

.

Et persévérer malgré les rechutes

Se relever même en boitant

Celui qui fait de la lumière son but

L’atteindra même en rampant

.

.

La vie n’est que nuits et jours

Qui s’alternent le temps d’un âge

Et elle est dans ce compte à rebours

Nuit pour les têtus et jour pour les sages


Amazigh Dré. 11/10/2018



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 12 votes