Partagez

Évasion saoule

Évasion saoule

Traverse la houle,

Le temps noir vibre,

La lumière sage se repose.

La nuit pose ses ailes,

La lune narre à la sirène

Un conte de fée magique,

L’âme s’apaise sur la note mélomane.

Flânerie nocturne,

Le souffle siffle un vent rebelle

La colombe fugitive s’indigne,

L’étoile se couvre d’un nuage patrie.

Sur la terrasse de l’espace

L’esprit a  embrassé sa muse,

Puis il sourit à l’arbre en forme circulaire,

Il regarde le ciel, la lune enlève son drap sous anesthésie.

© Fattoum Abidi

25.5.2018



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 13 votes