Partagez

Je m’évade de tes bras
Comme on quitte une ville
Pas besoin de débats
Je m’invente un exil

Loin de moi les rues grises
Et nos vaines aventures
Sous mes yeux des valises
pleines d’un rêve obscur

Ton souvenir m’obsède
Je m’en vais,lâme à nu
Froide,je le concède
Offerte à l’inconnu

Des larmes pudiques
Fissurent ma tendresse
J’imagine au physique
mes futures caresses

Comme un amour s’étiole
Tout au bout de l’ennui
les trains et les gondoles
m’embarquent pour la nuit

Luminaires,sémaphores
Aux douleurs du partir
Sont d’étranges météores
Fusant sur l’avenir

Mon amant de passage
Ne m’en tiens pas rancune
Je garde ton image
Epinglée sur la lune



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 4 votes