Partagez

Vous, impénitents médias du temps présent, êtes :
Trop tristes, trop sérieux, trop austères,
Vous rendez notre monde malade…
Arrêtez de parler de misères !…
Arrêtez toutes vos salades !…

***

Besoin de prendre un grand bol d’air ?…
Les rigolos vous en offrent une bonne rasade…

****

Farfelus…

Le monde serait-il plein de farfelus,
De ces gens qu’on dit loufoques,
De ces êtres peu avisés, hurluberlus,
De ces marginaux dont on se moque ?…

Moi, lutin qui, ici, vous salue,
Cette question me bloque…
Car je me sens aussi élu,
Parmi la gente loup-phoque …

Farfadet et farfelu,
Ce sort, pour rien, ne révoque…
Même sentant fort le merlu,
J’aime les gens qui débloquent…

Ah il vous font marée nos chaluts,
Nos transports qui vous choquent,
Nos marchés vite conclus,
D’élucubrations en stock !…

Marchands de chahuts,
Colporteurs de chocs,
Ne craignons pas la berlue,
Qui nous plombe la coque !…

Nous chantres, joyeux et velus,
Toujours prêts à faire floc.
Vos belles leçons pour le Salut,
Nous les posons à fond de froc…

Et vos poisses qui sont glus,
Tenez, on vous les troque !…
De Brest Jusqu’à Honolulu,
Contre une marrade à plein bocks !…

N’en voulons plus de ces superflus,
De vos grands principes sous les pébroques ;
Vos vertus caparaçonné d’alu,
Nous, on les hisse au grand foc !…

Voguons voguons vers le Salut !
Au grand port sur la mer Loque…
Tous jubilons quand tant afflue,
Les pitreries de Jean L’Ouffok

Nous espérons que vous a plu,
Ce débordement à pleins brocs,
Des cornichonneries en surplus,
Du Dieu Gag qu’on invoque …

Farfadet-le-Lulu



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 7 votes