Partagez

Feuille miroir ou refuge…Mes mots déluges…Sombres maux qui se figent…qui s’éxilent…qui séxhibent…Je suis mes propre émois…Au dédoublement mon Je profane mon Moi…Et à défaut je narre cette collection d’ames nombreuses…Feuille vive tu me donne l’occasion de s’ivrer d’images voluptueuses, somptueuses…Me lire,me relire…Je remércie l’encre et la plume qui aux mots s’étirent.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.25 sur 4 votes