Partagez

Novembre s’est couvert de rouille,
Les jambes des enfants s’y brouillent,
Y fouillent, fouillent et farfouillent
Parmi les feuilles qu’on gribouille.

Filles d’azur, là, profanées,
À l’envolée, âmes fanées
Elles sont les miscellanées,
De nos années imaginées.

Entre les troncs le garnement
Des marrons fera, sûrement,
Le projectile d’un moment ;

Avant l’averse, qui les berce,
Les verse, et puis qui les disperse
Aux caniveaux, à la renverse.

novembre 2015



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 3 votes