Partagez

De pétillantes lumières et d’inépuisables bariolures
pénètrent ses yeux qu’embrasse la vie la première fois
des visages penchés et des photos qui capturent
des instants de liesse et des fanfares de joie

Le temps passe et voila qu’un garçonnet à la fière allure
sous le poids de ses livres ne cambre pas, reste droit
et de sa plume , dès cet âge, distribue des sourires
des dessins innocents, des petits poèmes maladroits

À Notre Dame et Zghara, il endosse l’armature
qui le protège de la vie , ses tourments et ses lois
et s’inspire de ces hommes aux vêtements faits de bure,
de ces pères et ces mères et la béatitude de leur foi

Téméraire il se jette dans une surprenante aventure
Poussé par le vent comme un bateau qui tangue d’effroi
mais ne sombre jamais , fort de ses amures
s’accroche à la vie et reprend confiance en soi



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.67 sur 3 votes