Partagez

Je m’endors en pensant à toi
J’ai dans l’esprit un fol émoi
L’orage grondant du désir
Suivi de tes tendres soupirs

Ce fut un moment merveilleux
Le plaisir du partage à deux
Toi tu m’offrais ta nudité
Moi je la couvrais de baisers

J’étais amoureux de ton corps
Et je m’y livrais sans remords
Aimer c’est savoir se donner
Aussi savoir s’abandonner

Puis tu changeas en un instant
Et tu m’agrippas violemment
Pour à ton tour me voir gémir
Sous la fougue de ton désir

Ta bouche avide et gourmande
Répondit à ma demande
Me plongeant dans une ivresse
Être esclave de ma maîtresse

Et ces sublimes souvenirs
Annoncent les rêves à venir
Je dormirai paisiblement
En te gardant dans mon présent

Demain quand mes yeux s’ouvriront
Je sourirai avec raison
Car je sais que je vais te voir
Cela remplit mon cœur d’espoir

Georges Bleuhay – L’errance poétique – Edilivre Paris 2016
illustration: Amedeo Clemente Modigliani – Nu allongé



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
3 sur 4 votes