Partagez

Force .
La force de la petite main de la poétesse
A tout pris de tes tristesses
Tous tes secrets
Elle les a emmagasinés
Sur son océan bleuté
Même si les vagues grisées
Sur la jetée
Lui faisaient frissonner!

Le coeur en amazone n’est jamais ensanglanté
Le volcan s’est tu cet été ,
Là-bas: l’automne,les arbres rougissent d’amour
Les feuilles s’envoleront pour toujours !
Rouge et jaune se tissent
S’unissent
A ses fleurs en parfum qui fleurissent !

En sirène d’écriture avec les lames sans défaillance
Elle t’a protégé en effeuillant tes souffrances

De ses timides doigts caressant les pétales
Pour cet amour qu’elle affectionne comme le santal !

LUCYE RAYE 23 novembre 2016



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.95 sur 21 votes