Partagez

GABRIELLA

Gabriella, la petite fille à sa maman chérie,
J’aime tes caprices et surtout quand tu souris,
Cela me fait penser à quelqu’un que tu connais
Mieux que moi, à ton aimable maman grâce à qui tu es née.

Tu te souviendras de tes racines, de noms de tes parents,
De sacrifices consentis par tes merveilleux grands-parents
Bienfait est le nom de ton père et Jasmin celui de ta maman
Et quand tu seras grande, tu t’en rendras compte vraiment.

Tu n’oublieras pas que ton oncle Innocent te faisait sourire,
Que tes tantes te chantaient des berceuses avant de dormir
Et que pour toi, ta maman était prête à faire n’importe quoi
Pourvu que tu te sentes à l’aise et que demain s’entende ta voix.

Dog et Miki, tes amis, ne pourront jamais te passer à l’esprit
Surtout après tout ce que, ensemble vous avez parcouru
Durant tes moments de distraction et d’amusement
Ils étaient toujours là, et ta maman aussi, régulièrement.

Je ne parle pas de moi puisque tu me connais déjà, j’espère
Oncle Jean-Claude, celui qui te chatouillait, bref, le Magistere
Sans doute, ce petit texte te fera trop de plaisir, il t’est dédié
Spécialement à toi, et en contrepartie, je ne veux rien te demander.

Aujourd’hui, tu ne sais pas encore ce qui motive mon enthousiasme
Tu n’as aucune idée de toutes les choses qui m’animent
Mais, quand tu seras grande, tu comprendras tout ceci
Ainsi, tu passeras tes nuits en train de me lire et relire sans souci.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 1 votes