Partagez

Toi Gaïa, notre mère nature
Notre monde à la si belle parure
Qu’aveuglément les hommes dénaturent
En la saccageant de leurs ordures

Toi Gaïa, notre mère nourricière
Sur cette terre si belle et si prospère
Se côtoient richesses et pires misères
Vraiment pas de quoi en êtres fiers

Toi Gaïa, notre si jolie planète bleue
Dont les hommes se soucient bien trop peu
Tes paysages, ta diversité sont tellement somptueux
Qu’à simplement les contempler on devrait être heureux

Toi Gaïa pour qui les hommes n’ont aucune considération
Malgré leurs grimaces et leurs lamentations
Comment te laisseront-ils aux prochaines générations
Quel spectacle auront-ils sinon celui de la désolation

Toi Gaïa, si les hommes veulent encore te sauver
C’est pas demain mais aujourd’hui qu’il faut discuter
Tu as encore tant de trésors à préserver
Comprendront-ils que c’est une dernière chance qui leur est donnée

©Copyright 2016 Mado CHRISTOPHE



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.75 sur 16 votes