Partagez

Pieds nus, nous déambulons
Sur une plage de Boumerdès
Loin des regards de mille espions
Contre nous lâchés en chiens sans laisse

Amour secret sur corde raide
Menant tout droit vers la prison
Car l’autre l’attend à Volgograd
Dans sa datcha, dans sa maison.

Cheveux de feu perçant la nuit
Brûlure palpitante de ses yeux d’émeraude
Moments volés au temps qui fuit
L’ombre du désir qui nous taraude

Galina s’en est partie folle de rage
Vers l’horizon de sa Russie
Me laissant seul sur cette plage
Chagrin de plomb sur mes sourcils.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 3 votes