Partagez

Avec le temps, les jours s’envolent,
Les pierres s’effritent sous les mousses,
Les rires, les émois caracolent,
La peau hâlée se fait moins douce…

Avec le temps, les jours caracolent,
Les pierres hâlées, sont moins douces,
Les rires, les émois s’envolent,
La peau s’effrite sous les mousses…

Avec le temps, la vie décolle,
L’ombre des soirs nous pousse,
Loin de la porte de l’école…

Avec le temps, la vie d’école,
Ombres du soir sur nos trousses,
Gomme la porte puis la recolle…

Farfagousse de Fort-Tekoll…



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 11 votes