Partagez

Sous la brume au petit jour
La rosée de l’automne
Se promène le long des rangées de vigne

Les derniers rayons de soleil colorent les visages
Les paniers des premières vendanges
Se remplissent tout près des pêchers

Sur l’immensité des coteaux
Les hommes cueillent
Des instants de bonheur

Le fruit gorgé de soleil
Se laisse grappiller
Les ceps aux feuilles dorées
Se courbent sous le poids des grains

Des parfums au goût de miel flottent
Par-dessus les grappes de muscat

Le soleil d’octobre caresse
Les dos courbés
La terre devient tiède

De là-haut
Le ciel en demi-lune
Murmure à la vigne
Un poème aux accents parfumés…

T.B.
21/08/2017



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.92 sur 50 votes