Partagez

Pourquoi cette peur,
A la surface,
Ou intérieure,
Qui nous dépasse ?
Est-elle l’auteure,
Aussi fougasse,
De nos malheurs,
De nos désastres ?

Toujours à l’heure,
Mais quelle audace,
Dès qu’on se meurt,
On perd la face !
Est-elle au cœur,
De notre espace ?
Ou bien un leurre,
Sourire salace ?

Pour qui demeure,
Sans avoir trace,
D’aucune sueur,
Qu’il s’en prélasse !
C’est un bonheur,
Quand rien n’se passe,
Une vraie douceur,
Qu’à Dieu rend grâce !

Mais j’ai bien peur,
Eh oui, hélas,
Qu’en tout horreur,
Ne laisse sa place…

… elle est si tenace !

copyright@PGL Pierre-Gilles Léger 28.02.2016



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.7 sur 10 votes