Partagez

Elle lui dit entre deux larmes pétillantes :
– Est-ce parce que je suis femme
Tu minimises mon statut ?
Où me renies-tu à cause de mes rides
Et mes cheveux blancs ?
Sache que je suis originale et authentique
Que je porte bien, mes ans

Fais un effort et prends en considération
Ma féminité qui reflète le beau et qui est sensible
Qui te veut toujours heureux
Qui te chante comme les vagues danseuses
Sur toutes les rives
Océan l’amour en son regard
Et ne demande que si peu…

Ne bouscule pas ce corps chétif
Et cette âme qui accompagne
De ces doigts sur le clavier danseuses
De bal, la brise
Laisse ton cœur danser à leurs rythmes
Aime-moi telle que je suis
Comme tu l’as déclaré un jour d’été
Quand tu as fait le serment
Que tu chanteras mon amour sur toutes les rives…

Sache que je suis toujours cette rose
Malgré mes rides
Ou l’amour écrit, n’a jamais changé
Et mes saisons, toujours avides
Demande aux saisons qui se suivent
De te narrer ses beaux vingt ans
Qui n’ont jamais été arides…

Prends en considération ma féminité fragile
Et si sensible
Qui te courtise de son élan à chaque brise
Heureux est celui qui a gardé son cœur d’enfant

Et ses sentiments fleurs et moissons
Dans l’étreinte de l’amour chante la vie
Et s’épanouissent
Maissa Boutiche, Ain Bénian, Alger, Algérie,



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.97 sur 79 votes