Partagez

Hier était dans les mots d’avant-hier
Enlevés de nos rêves par un voleur d’enfants
Le temps se déclinait jusqu’à l’épuisement
En d’innombrables et profondes saisons
Ne reste derrière lui qu’une traînée d’illusion
Enveloppant les gisants que sont nos ombres solitaires



Veuillez noter :

Envoi...
Aucun vote pour l'instant