Partagez

Je suis un nomophobe-achluophobe,
en éveil
du coucher du soleil
jusqu’à l’aube,
je passe mes nuits entre textos
et réseaux sociaux
à compter le nombre de personnes
ayant adoré mes statues, je suis athazagoraphobe.
Loin d’être arithmographe,
je sais que <<j’aime>> fois <<j’aime>> font <<j’aime>> au carré:
équation vérifiée.
Du monde physique, je m’éloigne
et des appréciations virtuelles, je me soigne.
A force d’avoir les yeux sur le smartphone,
je crains le regard des autres:
je deviens blémmophobe.
Ma messe,
je la fais entre deux SMS.
pas le temps pour écouter l’homme à la barbe blanche,
en inbox des messages m’attendent.
Oui j’ai enterré l’orthographe,
je ne sais rien à la brague,
les textos n’attendent pas
faudrait que je fasse sharp:je deviens graphophobe.
Anupthophobe,
Apéirophobe,
Nyctophobe,
parfois phasmophobe…
A force de citer mes phobies
à n’en point finir,
je commence à avoir peur
d’avoir peur
et je suis phobophobe.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 2 votes