Partagez

En fines fraîches perles de pluies.
Tu défiles tes colliers ,
Sur brillants toits et trottoirs
A nos pieds empressés
Courants vers dortoirs.
Viens mon hiver m’aimer
Au fond de mon lit m’embrasser
Dans ton froid je me damne
A la braise je me pâme
Corps en chaleur à tes brumes
Flammèches rougeoient
Ensorcelle mon nid
Hirondelle endormie
Petite mort hibernée
Plumes vacilles en l’édredon
A mes pieds réchauffés
Murmure couverture
Froissement de soie
A la fenêtre j’aperçois
ta maturité froide et lourde
Le grand manteau neigeux
Amenant terre à son destin
Nature à son dessein



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 2 votes