Partagez

                     Hommage (La Terza-rima en vers bimétriques)


  Les grands conflits d’hier atrocité sans nom,

  Dans les fossés coulait le sang des hommes,

  Aux combats pour la France on brisa le chaînon.


  La paix en sanglot, la mort dans les  homes 

  Que la guerre engrenait au son des carillons,

  Laissant orphelins, des lapins fantômes.


  Que sont-ils devenus, ces petits papillons ?

  Pleurent ils toujours, des larmes amères ?

  Gravé leur désespoir sans fin sur leurs sillons.


  Des enfants tués, le grand deuil des mères,

  La douleur encor grande au plus profond du cœur ;

  Leurs chemins de croix  au ciel des chimères.


  Hommage aux grands hommes, nos bouquets de cent fleurs

  Au pied des tombeaux, larmes de tristesse, 

  Pour nos soldats Français ou ceux venus d’ailleurs.


  Gardons toujours, ce cri de poétesse.


                       

                  Béatrice Montagnac

Je viens de corriger des petites coquilles  amicalement 

  

 

  



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.9 sur 31 votes