Partagez

                                  Hommage  (sonnet Layé)


Sans un salut il est parti s’est tu son cœur 

             En laissant un grand vide 

Dans l’âme de ses fans, de gros flots de douleur

             En ce matin livide.


Sa voie grave tremblante entonnait un refrain,

             Mourir d’aimer ou sa bohème,

Hier encore il plaisantait ce boute-en-train 

            Avec ses amis de Bohême.  


Que c’est triste Venise en ce jour de deuil, 

Et partout dans le monde on fleurit chaque seuil ;

                 Un émouvant hommage.


Dans son pays natal, un grand déchirement,

L’Arménie dans la peine intérieurement ;

                  Une bien triste image.


                    Béatrice Montagnac 

   



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 13 votes